La loi de Pareto, théorie reine du management (1896)

La loi de Pareto a été élaborée par l’économiste Italien Vilfredo Pareto qui, conduit à démontrer à l’origine que, 80% des richesses étaient détenues par 20% de la population.

Appliquée au management, cette loi sert à déterminer ce sur quoi le manager doit concentrer ses efforts afin d’améliorer son efficacité et optimiser ses résultats.

Question à se poser : quelles sont les 20% de mes taches qui ont le plus de valeur ajoutée ?

Cette théorie s’applique à un très grand nombre de situations que doit affronter un manager.

Selon les situations ce rapport de 80/20 le plus fréquent, peut être de 70/30 ou 90/10 mais, il est essentiel pour un manager de le déterminer pour lui-même.

On apprend plus de nos erreurs que de nos réussites. Pour Robert Townsend, auteur du bestseller international « Au-delà du Management » (éditeur Le cherche Midi éditeur), le plus souvent un manager prend 33% de bonnes décisions, 33% de mauvaises décisions et que des 34% qui restent, peu importe ce qu’il décide car cela n’aura que peu d’incidence.

La loi de Pareto bien utilisée, ainsi qu’un sens plus aigu du discernement à la lumière des neurosciences, permet d’améliorer sensiblement ce faible taux de réussite de 33%.

Cette loi permet de distinguer le petit nombre important du grand nombre des choses et des faits sans importance. Elle braque un véritable projecteur sur les processus et les personnes à l’origine de la majorité des problèmes rencontrés dans la pratique du management.

Et enfin, la loi de Pareto fait ressortir les facteurs positifs sur lesquels tout manager doit consacrer son énergie. C’est la raison pour laquelle, avec plus de 120 ans de validation, cette loi est incontournable dans la quasi-totalité des situations du management.

 

© Cerveau et Communication 2019

 

Mentions légales